Talk to sales

Ask a member of our sales team about our products or services:

Q1 Threat Report

Notre dernier rapport sur les menaces passe en revue les principales tendances et risques de sécurité pour le 1er trimestre de l'année 2017.

Résumé analytique

Au cours de ce premier trimestre 2017, la cybersécurité a plus été marquée par la diversité des menaces que par leur volume. Un grand nombre de ransomware ont circulé, ainsi que des attaques Web incorporant des techniques d'ingénierie sociale, des e-mails armés d'une combinaison d'URL et de pièces jointes malveillantes, et les adeptes du piratage de la messagerie en entreprise (BEC) ont continué de perfectionner leurs techniques.

Vous trouverez ci-dessous les principales conclusions de ce trimestre. Cliquez ici pour télécharger le rapport complet.

Constatations principales

Messagerie et kits d'exploit

  • Les campagnes à base d'URL malveillantes représentaient 60 à 70 % du volume total des messages frauduleux.
  • Au cours du 1er trimestre de cette année, le nombre de nouvelles variantes de ransomware a été multiplié par quatre par rapport à la même période l'année dernière.
  • L'usurpation du nom d'affichage a été la technique BEC la plus répandue, avec une augmentation de 7 % depuis la fin de l'année 2016 pour représenter un total de 43 % des attaques BEC ce trimestre.
  • L'activité des kits d'exploit reste relativement faible, à environ 10 % des niveaux observés au 1er trimestre 2016.

Appareils mobiles et réseaux sociaux

  • 16 000 éditeurs proposent des applis malveillantes à la fois sur des magasins d'applis tiers et sanctionnés par les fournisseurs.
  • Le phishing par SMS a contourné les mesures de sécurité traditionnelles en usurpant des noms de marque et en utilisant des sites à plusieurs étapes pour plus d'efficacité.
  • Le phishing au support technique sur les réseaux sociaux a augmenté de 167 % par rapport au 2e trimestre 2016.

Télécharger le rapport