Rapport Le Facteur Humain 2019

Analyse approfondie de la manière dont les cyberattaques actuelles ciblent les personnes, et les solutions qui s'offrent à vous pour y remédier

Les pirates exploitent les personnes, pas les technologies

Les cybercriminels ne cessent de perfectionner leurs techniques. Désormais, celles-ci ciblent les individus plutôt que les infrastructures, et les attaques misent davantage sur l'interaction humaine que sur des exploits automatisés.

Les données recueillies auprès de notre clientèle mondiale et l'analyse de plus d'un milliard de messages par jour nous ont permis d'aboutir aux conclusions suivantes :

  • Les Very Attacked People™ (VAP ou « personnes très attaquées ») ne sont généralement pas des VIP. Il s'agit le plus souvent de personnes facilement identifiables ou de cibles d'opportunité.
  • L'ingénierie sociale est omniprésente, qu'elle se manifeste sous la forme de stratagèmes de sextorsion, de piratage de la messagerie en entreprise (BEC, Business Email Compromise), de phishing d'identifiants de connexion ou d'autres attaques ciblant la nature humaine – et les erreurs humaines.
  • La fraude aux domaines joue un rôle clé, car elle confère aux attaques un semblant de légitimité.

Téléchargez notre rapport et découvrez pourquoi plus de 99 % des attaques observées nécessitent une interaction humaine pour parvenir à leurs fins, avec pour résultat l'installation de malwares, des fraudes aux virements bancaires, des divulgations involontaires de données, et bien plus encore.