Qu'est-ce que l’Identity and Access Management (IAM)

L’Identity and Access Management (IAM), ou la gestion des identités et des accès en français, est un cadre de politiques, de processus et de technologies qui permet aux organisations de gérer les identités numériques et de contrôler l’accès des utilisateurs aux données, aux systèmes et aux ressources au sein d’un réseau informatique.

La gestion des identités et des accès est un élément essentiel de la cybersécurité, car les informations d’identification compromises des utilisateurs sont parmi les cibles les plus courantes des pirates qui s’introduisent dans les réseaux des organisations par le biais de malwares, de phishing et d’attaques de ransomwares.

La formation à la cybersécurité commence ici

Votre évaluation gratuite fonctionne comme suit :

  • Prenez rendez-vous avec nos experts en cybersécurité afin qu'ils évaluent votre environnement et déterminent votre exposition aux menaces.
  • Sous 24 heures et avec une configuration minimale, nous déployons nos solutions pour une durée de 30 jours.
  • Découvrez nos technologies en action !
  • Recevez un rapport mettant en évidence les vulnérabilités de votre dispositif de sécurité afin que vous puissiez prendre des mesures immédiates pour contrer les attaques de cybersécurité.

Remplissez ce formulaire pour demander un entretien avec nos experts en cybersécurité.

Un représentant de Proofpoint vous contactera sous peu.

Fonctionnement de l’Identity and Access Management (IAM)

L’Identity and Access Management (IAM) ou la gestion des identités et des accès consiste à mettre en œuvre un ensemble stratégique de politiques, de procédures et de technologies pour gérer les identités des utilisateurs et contrôler leur accès aux ressources du réseau.

Cela inclut :

  • La gestion du cycle de vie des identités : Les systèmes de gestion des identités et des accès créent et maintiennent une identité numérique pour chaque utilisateur ou entité sur le réseau. Cela comprend la capture et l’enregistrement des informations de connexion des utilisateurs et la gestion de la base de données d’entreprise des identités des utilisateurs.
  • Authentification : Lorsqu’un utilisateur demande l’accès à une ressource, le système IAM authentifie son identité en vérifiant ses références d’utilisateur par rapport à celles stockées dans le répertoire. Cela peut se faire par le biais de divers facteurs d’authentification, tels que des combinaisons de nom d’utilisateur et de mot de passe, l’authentification multifactorielle (MFA) et l’authentification adaptative.
  • Autorisation : Une fois l’identité de l’utilisateur authentifiée, le système IAM détermine le niveau et le type de privilèges d’accès de l’utilisateur en fonction de son identité et de son rôle au sein de l’organisation. Les utilisateurs peuvent être affectés à des groupes ou à des rôles afin de simplifier la gestion des accès pour les grandes cohortes d’utilisateurs.
  • Gestion des accès : Les systèmes IAM orchestrent l’attribution et la suppression des privilèges d’accès, en veillant à ce que les utilisateurs aient le bon niveau d’accès aux ressources. Cela aide les organisations à adhérer au principe du moindre privilège, selon lequel les utilisateurs ne se voient accorder que les droits d’accès nécessaires à l’accomplissement de leurs tâches.
  • Mise en œuvre : Les systèmes de gestion des identités et des accès ne se contentent pas de créer des identités et d’attribuer des autorisations, ils contribuent également à faire respecter ces autorisations. Ils garantissent que les utilisateurs ne peuvent utiliser les ressources que de la manière autorisée par l’organisation, ce qui réduit le risque de violation des données internes et externes.
  • Intégration : Les solutions IAM sont généralement mises en œuvre au moyen d’une technologie centralisée qui s’intègre aux systèmes d’accès et d’ouverture de session existants. Elles utilisent un répertoire central d’utilisateurs, de rôles et de niveaux d’autorisation prédéfinis pour accorder des droits d’accès en fonction des rôles des utilisateurs et de la nécessité d’accéder à des systèmes, des applications et des données spécifiques.

L’IAM est un cadre complexe et personnalisable qui peut être adapté aux besoins uniques d’une organisation. Les applications pratiques et la mise en œuvre peuvent varier en fonction de la taille de l’organisation, de son secteur d’activité et des exigences réglementaires.

Objectif de la gestion des identités et des accès (IAM)

L’objectif principal de la gestion des identités et des accès est de s’assurer que les personnes ou entités appropriées ont un accès adéquat aux ressources tout en maintenant la sécurité et l’intégrité du système.

Plus précisément, l’objectif de la gestion des identités et des accès est multiple.

  • Sécuriser l’accès aux ressources : Les systèmes de gestion des identités et des accès permettent aux organisations d’accorder un accès sécurisé aux ressources de l’entreprise, telles que les e-mails, les bases de données, les données et les applications, à des entités vérifiées, idéalement avec un minimum d’interférence. Les organisations sont ainsi protégées contre les accès non autorisés et les violations de données.
  • Gestion efficace des identités : Les systèmes IAM facilitent la gestion des identités des utilisateurs, y compris la capture et l’enregistrement des informations de connexion des utilisateurs, la gestion de la base de données d’entreprise des identités des utilisateurs et l’orchestration de l’attribution et de la suppression des privilèges d’accès. Cela simplifie le processus d’intégration et de désintoxication des employés, des sous-traitants et des partenaires, en garantissant que l’accès est accordé et révoqué en temps voulu.
  • Conformité aux réglementations : Les solutions IAM aident les organisations à se conformer aux normes de protection des données, telles que le RGPD en Europe et l’HIPAA aux États-Unis. En appliquant des normes strictes en matière de sécurité des données, les systèmes IAM aident les organisations à éviter les sanctions juridiques et financières.
  • Productivité accrue : La gestion des identités et des accès permet aux employés d’accéder aux outils et aux ressources dont ils ont besoin pour accomplir leur travail efficacement, sans avoir à gérer de multiples noms d’utilisateur et mots de passe ou à naviguer dans des systèmes de contrôle d’accès complexes. Il en résulte une augmentation de la productivité et de la collaboration des employés.
  • Prise en charge du cloud computing : L’IAM est un élément crucial du cloud computing, où les noms d’utilisateur et mots de passe traditionnels peuvent ne pas suffire à garantir la sécurité. Les systèmes IAM aident les organisations à gérer et à surveiller les tentatives d’accès à travers les plateformes et les appareils, en fournissant une approche centralisée et sécurisée de la gestion des identités et des accès.
  • Automatisation et évolutivité : Les solutions IAM automatisent les tâches et les flux de travail qui peuvent être difficiles ou impossibles à gérer manuellement, en particulier dans les grandes organisations. L’automatisation permet une gestion efficace des identités et des autorisations d’accès au fur et à mesure de la croissance et de l’évolution de l’organisation.

Importance et avantages de la gestion des identités et des accès (IAM)

Les avantages de la mise en œuvre de la gestion des identités et des accès peuvent varier en fonction de la taille de l’organisation, de son secteur d’activité et de ses besoins spécifiques.

Cependant, plusieurs facteurs clés contribuent aux avantages globaux, à l’importance et au retour sur investissement de la gestion des identités et des accès :

Amélioration de la sécurité

À la base, une solution IAM robuste réduit la menace de brèches potentielles, qui peuvent coûter des millions de dollars aux organisations. L’IAM offre des fonctions de sécurité supplémentaires telles que l’authentification adaptative, la biométrie et les vérifications d’identité compromises, améliorant ainsi la sécurité globale de l’organisation.

Économies directes

Les solutions IAM peuvent aider les organisations à réduire les coûts en automatisant les tâches liées à l’accès et en réduisant le besoin d’intervention manuelle et de support. Il s’agit notamment d’économies dans le provisionnement et le déprovisionnement des utilisateurs, la gestion des mots de passe et le traitement des demandes d’accès, qui peuvent tous être rationalisés et automatisés grâce aux outils de gestion des identités et des accès.

Économies de coûts indirects

Outre les économies directes, l’IAM permet de réaliser des économies indirectes en améliorant la sécurité, en réduisant le risque de violation des données et en minimisant l’impact des incidents de sécurité.

Ces économies indirectes peuvent être importantes, car le coût d’une violation de données peut être substantiel, y compris les frais juridiques potentiels, les amendes réglementaires et l’atteinte à la réputation de l’organisation.

Gains d’efficacité

La gestion des identités et des accès peut rationaliser le processus d’octroi et de révocation de l’accès aux systèmes et aux applications, en réduisant le temps et les efforts consacrés aux processus manuels tels que la réinitialisation des mots de passe et le provisionnement des utilisateurs.

Cette efficacité accrue peut conduire à des économies et à une amélioration de la productivité.

Amélioration de l’expérience utilisateur

Une solution IAM bien implémentée peut fournir une expérience utilisateur transparente et sécurisée, augmentant ainsi la satisfaction et la productivité des utilisateurs.

Cela peut avoir un impact positif sur les résultats de l’organisation, car des utilisateurs satisfaits sont plus susceptibles d’être des clients fidèles et de promouvoir les produits et services de l’organisation.

Évolutivité et flexibilité

Les solutions IAM sont conçues pour être évolutives et flexibles, ce qui permet aux organisations de s’adapter facilement à l’évolution des besoins et des exigences de l’entreprise. Cela peut se traduire par des économies en évitant des investissements supplémentaires dans de nouveaux systèmes ou infrastructures au fur et à mesure que l’organisation grandit ou change.

Les réglementations de conformité qui requièrent l’IAM

Les solutions de gestion des identités et des accès sont essentielles pour permettre aux organisations de respecter les règles de conformité.

Les réglementations de conformité spécifiques qui requièrent l’IAM sont les suivantes :

  • Règlement général sur la protection des données (RGPD) : Les organisations doivent garantir la sécurité des données pendant leur collecte et leur stockage. Une solution IAM robuste pour la conformité GDPR devrait inclure la gestion des accès, la gouvernance des accès, l’autorisation, l’authentification, la gestion des identités et la gouvernance des identités.
  • Loi sur la portabilité et la responsabilité en matière d’assurance maladie (HIPAA) : L’IAM garantit la conformité à la loi HIPAA, notamment en utilisant des identités fédérées, l’authentification unique (SSO), les moindres privilèges, la rotation régulière des informations d’identification, l’authentification multifactorielle et les politiques basées sur les rôles.
  • Norme de sécurité des données de l’industrie des cartes de paiement (PCI-DSS) : Les solutions de gestion des identités et des accès aident les organisations à répondre aux exigences de la norme PCI-DSS en appliquant un modèle de “moindre privilège”, qui peut prévenir les dommages accidentels ou malveillants aux systèmes et les violations de données critiques.
  • North American Electric Reliability Corporation (NERC) : La gestion des identités et des accès peut aider les organisations à se conformer aux exigences de la NERC en fournissant une authentification centralisée, une gestion des accès et un contrôle d’accès basé sur les rôles.
  • Family Educational Rights and Privacy Act (FERPA) : Les solutions de gestion des identités et des accès contribuent à la conformité à la FERPA en gérant les identités des utilisateurs, de l’inscription à la remise des diplômes, en limitant les privilèges du personnel pour empêcher l’accès aux informations personnelles identifiables (PII) et en envoyant des demandes de mot de passe pour mettre à jour les informations d’identification, le cas échéant.
  • Loi Sarbanes-Oxley (SOX) : Les organisations qui doivent répondre aux exigences de la loi SOX peuvent utiliser des systèmes IAM pour établir des niveaux d’authentification sécurisés, limiter les privilèges du personnel et gérer les identités des utilisateurs pour l’accès aux données financières.
  • Loi Gramm-Leach-Bliley (GLBA) : Les solutions IAM peuvent contribuer à la conformité GLBA en fournissant une authentification sécurisée, une gestion des accès et un contrôle d’accès basé sur les rôles pour les institutions financières.

Ce ne sont là que quelques-uns des exemples les plus courants de réglementations de conformité qui exigent des solutions efficaces de gestion des identités et des accès.

Un solide programme de gestion des identités et des accès peut aider les organisations à respecter ces réglementations, à renforcer la sécurité et à protéger les données sensibles.

Technologies d’Identity and Access Management (IAM)

Les diverses technologies qui soutiennent la gestion des identités et des accès peuvent être classées en différents types en fonction de leurs fonctionnalités.

Voici quelques-uns des types de technologies IAM les plus courants :

  • Outils de gestion des mots de passe : Ces outils aident les utilisateurs à gérer leurs mots de passe, à s’assurer qu’ils sont forts et qu’ils sont changés régulièrement pour maintenir la sécurité.
  • Logiciel d’approvisionnement : Ce logiciel aide à gérer la création, la modification et la suppression des identités et des droits d’accès des utilisateurs.
  • Applications d’application des politiques de sécurité : Ces applications veillent à ce que tous les utilisateurs respectent les politiques de sécurité de l’organisation.
  • Applications de reporting et de surveillance : Ces applications permettent de surveiller les activités des utilisateurs et de générer des rapports à des fins d’audit et de conformité.
  • Référentiels d’identité : Il s’agit de bases de données dans lesquelles les informations relatives à l’identité des utilisateurs sont stockées et gérées.
  • Single Sign-On (SSO) : Cette technologie permet aux utilisateurs de se connecter une seule fois et d’accéder à tous les systèmes sans avoir à se reconnecter à chacun d’entre eux.
  • Authentification multifactorielle (MFA) : Cette technologie requiert plus d’une méthode d’authentification à partir de catégories indépendantes d’informations d’identification pour vérifier l’identité de l’utilisateur lors d’une connexion ou d’une autre transaction.
  • Authentification basée sur le risque (RBA) : Méthode consistant à appliquer différents niveaux de rigueur aux processus d’authentification en fonction de la probabilité que l’accès soit compromis par un pirate informatique.
  • Authentification biométrique : Cette technologie utilise des caractéristiques biologiques uniques, telles que les empreintes digitales, la reconnaissance faciale ou les modèles vocaux, pour vérifier l’identité en vue d’un accès sécurisé.
  • Identity-as-a-Service (IDaaS) : Ce service basé sur le cloud gère les identités des utilisateurs et les contrôles d’accès.

Il est important de noter que le choix d’une technologie IAM doit être basé sur les besoins spécifiques de l’organisation.

Les facteurs à prendre en compte sont le nombre d’utilisateurs ayant besoin d’un accès, les solutions, les appareils, les applications, les services utilisés par l’organisation et sa configuration informatique existante.

IAM et PAM

La gestion des identités et des accès (IAM pour Identity and Access Management) et la gestion des accès privilégiés (PAM pour Privileged Access Management) sont des composantes essentielles de la stratégie de sécurité d’une organisation, mais elles remplissent des fonctions différentes et s’adressent à des groupes d’utilisateurs différents.

La principale différence entre IAM et PAM réside dans la portée et la rigueur des protocoles d’authentification impliqués. L’IAM s’applique aux organisations de manière plus générale lorsqu’il s’agit d’authentifier et d’autoriser les utilisateurs. Elle vise à garantir que seuls les employés peuvent accéder aux ressources de l’organisation.

Le PAM, quant à lui, se concentre sur des groupes spécifiques d’utilisateurs ayant le même type de profil, tels que les administrateurs système ou les employés des ressources humaines ou des finances, qui ont besoin d’un niveau d’accès élevé pour faire leur travail de manière efficace.

Une autre différence essentielle est que, bien que l’IAM s’applique à beaucoup plus d’utilisateurs, son objectif général ne nécessite pas des protocoles d’authentification aussi stricts que ceux de la PAM. En raison de sa focalisation sur les utilisateurs privilégiés, PAM exige des processus d’authentification et d’autorisation plus rigoureux.

En termes de mise en œuvre, l’IAM et le PAM sont tous deux essentiels à la sécurité d’une organisation. Toutefois, si vous devez choisir lequel des deux doit être mis en œuvre en premier, c’est PAM qui devrait l’être. En effet, le PAM protège l’accès aux comptes qui, en cas de violation, seraient les plus dévastateurs.

En conclusion, bien que l’IAM et le PAM soient tous deux liés à la cybersécurité et au contrôle d’accès, ils s’adressent à des publics différents et ont des objectifs différents. Les organisations devraient utiliser ces deux outils pour se prémunir efficacement contre les violations internes et externes et éliminer les vulnérabilités des pirates informatiques.