Qu’est-ce que l’hygiène informatique ou cyber-hygiène ?

L’hygiène informatique, cyber hygiène, ou hygiène de la cybersécurité, désigne les pratiques et procédures que les individus et les organisations utilisent pour maintenir la santé et la résilience de la sécurité de leurs systèmes, appareils, réseaux et données.

L’objectif principal de l’hygiène informatique est de maintenir les données sensibles en sécurité et de les protéger contre les cyberattaques et le vol.

Souvent comparée à l’hygiène personnelle, l’hygiène informatique définit les mesures préventives employées pour empêcher la détérioration et assurer un bien-être optimal sur les systèmes critiques.

La formation à la cybersécurité commence ici

Votre évaluation gratuite fonctionne comme suit :

  • Prenez rendez-vous avec nos experts en cybersécurité afin qu’ils évaluent votre environnement et déterminent votre exposition aux menaces.
  • Sous 24 heures et avec une configuration minimale, nous déployons nos solutions pour une durée de 30 jours.
  • Découvrez nos technologies en action !
  • Recevez un rapport mettant en évidence les vulnérabilités de votre dispositif de sécurité afin que vous puissiez prendre des mesures immédiates pour contrer les attaques de cybersécurité.

Remplissez ce formulaire pour demander un entretien avec nos experts en cybersécurité.

Un représentant de Proofpoint vous contactera sous peu.

Principaux éléments de l’hygiène informatique

Comme pour la plupart des aspects de la cybersécurité, il faut une approche globale pour prévenir efficacement la pléthore de cybermenaces actuelles.

Voici quelques-uns des principaux éléments de l’hygiène informatique :

  • Une maintenance régulière : Les pratiques d’hygiène informatique font partie d’une routine visant à assurer la sécurité de l’identité et d’autres détails qui pourraient être volés ou corrompus. Ces mesures de maintenance comprennent la mise à jour des logiciels et des systèmes d’exploitation, l’application de correctifs de sécurité et l’archivage régulier des données.
  • Amélioration de la sécurité : En maintenant une bonne hygiène informatique, les organisations peuvent minimiser le risque d’interruptions opérationnelles, de compromission et de perte de données, améliorant ainsi leur posture de sécurité globale. L’utilisation des meilleures pratiques fondamentales en matière d’hygiène informatique contribue grandement à maintenir une protection optimale contre les menaces.
  • Formation et sensibilisation : L’hygiène informatique exige des individus et des organisations qu’ils adoptent un état d’esprit et des habitudes axés sur la sécurité qui contribuent à atténuer les violations potentielles en ligne. Il s’agit notamment de sensibiliser les employés à la cybersécurité et de promouvoir une culture de la sécurité au sein de l’organisation.
  • Un effort continu : La cyberhygiène n’est pas un événement ponctuel, mais un processus continu qui nécessite routine et répétition. Elle implique de contrôler et d’évaluer régulièrement l’efficacité des mesures de sécurité et de s’adapter aux nouvelles menaces.
  • Collaboration : L’hygiène informatique est un effort collectif impliquant les spécialistes de la sécurité et les utilisateurs finaux. Les équipes de sécurité informatique ne peuvent pas toujours maintenir seules une bonne hygiène informatique et ont besoin du soutien et de la coopération de tous les utilisateurs au sein de l’organisation.
  • Assistance externe : Dans certains cas, les organisations peuvent faire appel à des services externes de cyberhygiène pour les aider à évaluer et à améliorer leur posture de cybersécurité. Ces services sont généralement assurés par des experts en sécurité de l’information formés et équipés d’outils haut de gamme.

Une mauvaise hygiène informatique peut présenter de graves risques pour tous les types d’organisations, car les cyberattaques entraînent souvent le vol ou le chiffrement de données sensibles, ce qui se traduit par d’importantes pertes financières.

Selon un rapport d’IBM et du Ponemon Institute, le coût moyen d’une violation de données pour les entreprises de moins de 500 employés est de 2,98 millions de dollars.

Avantages de l’hygiène informatique

La cyber hygiène est un ensemble de pratiques et d’habitudes qui favorisent une bonne cybersécurité et protègent les systèmes et informations numériques vitaux.

Voici quelques avantages de la mise en œuvre de pratiques d’hygiène informatique :

Sécurité accrue

En maintenant une hygiène informatique solide, les entreprises peuvent améliorer leur posture de sécurité globale et réduire le risque d’être piratées ou attaquées.

Ces mesures permettent de protéger les données, les informations sur les clients et les appareils d’une entreprise contre diverses menaces, notamment les ransomwares et les malwares.

Conformité

Le respect des meilleures pratiques en matière d’hygiène informatique permet aux entreprises de répondre à des exigences réglementaires strictes et d’éviter les amendes et pénalités potentielles associées à la non-conformité.

Une hygiène informatique appropriée garantit que les entreprises suivent les meilleures pratiques et mettent en œuvre les mesures de sécurité nécessaires.

Sensibilisation accrue des employés

Parce que l’hygiène informatique met l’accent sur la formation des employés aux meilleures pratiques de protection des informations sensibles et de détection des menaces potentielles, les organisations peuvent réduire considérablement le risque de violation accidentelle des données.

Les employés jouent un rôle crucial dans le maintien de l’hygiène informatique, et leur sensibilisation et leur compréhension des pratiques de cybersécurité sont essentielles pour un environnement professionnel sécurisé.

Réduire les coûts

En plus d’éviter les amendes ou autres pénalités pour non-conformité, une hygiène informatique solide aide les entreprises à économiser de l’argent en minimisant le besoin de mesures de sécurité coûteuses.

Les menaces de cybersécurité peuvent affecter l’efficacité opérationnelle, obligeant les entreprises à embaucher du personnel supplémentaire ou à investir dans des solutions logicielles coûteuses pour y faire face.

En mettant en œuvre de manière proactive des pratiques d’hygiène informatique, les entreprises peuvent réduire la nécessité de ces investissements supplémentaires.

Une meilleure gestion des risques

Les pratiques d’hygiène informatique contribuent à une meilleure gestion des risques en minimisant les vulnérabilités et en prévenant les cybermenaces courantes.

En mettant régulièrement à jour les logiciels, en appliquant des mots de passe forts et en organisant des formations de sensibilisation à la sécurité, les entreprises peuvent gérer efficacement leurs risques de cybersécurité et protéger leurs actifs précieux.

Une réputation plus solide

Les clients, les partenaires et les autres parties prenantes voient d’un bon œil une entreprise qui fait preuve d’une hygiène informatique adéquate.

Cela peut conduire à une amélioration des ventes et des opportunités de croissance, car les clients sont plus susceptibles de faire confiance et de faire des affaires avec une entreprise qui donne la priorité à la cybersécurité.

Une meilleure productivité

La cyber hygiène contribue à protéger une entreprise contre les cyberattaques en empêchant les pirates ou les acteurs malveillants d’infiltrer le réseau informatique et de voler des données privées, ce qui permet de gagner du temps et d’économiser des ressources pour résoudre les problèmes de sécurité.

Cet avantage secondaire se traduit à son tour par une amélioration de la productivité dans l’ensemble de l’organisation.

Les défis de l’hygiène informatique

Le maintien d’une hygiène informatique solide est primordial pour les organisations afin de protéger les données et les actifs sensibles. Cependant, plusieurs obstacles rendent difficile l’application cohérente de ces pratiques.

Avec l’évolution rapide du paysage des menaces, ce qui est considéré comme sûr aujourd’hui peut être vulnérable demain. Les organisations doivent constamment mettre à jour leurs systèmes, logiciels et protocoles, ce qui nécessite des investissements importants en termes de temps, d’argent et d’expertise.

Le facteur humain constitue un autre défi de taille. Malgré la mise en place des systèmes de sécurité les plus avancés, l’erreur humaine reste une vulnérabilité majeure.

Les employés sont souvent victimes d’attaques d’ingénierie sociale, comme le phishing, ou peuvent, sans le savoir, contourner les mesures de sécurité en raison d’un manque de formation ou de sensibilisation.

Pour remédier à ce problème, il faut non seulement assurer une formation régulière, mais aussi favoriser une culture de la sécurité à tous les niveaux de l’organisation.

La complexité croissante des infrastructures informatiques, souvent due à l’intégration de systèmes anciens avec des technologies plus récentes, peut créer des failles de sécurité. La gestion de ces environnements complexes nécessite une compréhension globale et une surveillance constante, ce qui peut peser sur les ressources de l’organisation.

Pour relever ces défis, il faut adopter une approche globale, où la technologie, la formation et la culture convergent pour établir une défense solide contre les cybermenaces.

Meilleures pratiques en matière d’hygiène informatique

L’intégration de protocoles d’hygiène informatique efficaces dans une organisation est similaire à toute stratégie globale de cybersécurité.

Voici quelques meilleures pratiques fondamentales de l’hygiène informatique :

  • Utiliser des mots de passe forts et uniques : Les mots de passe doivent être complexes et des mots de passe différents doivent être utilisés pour chaque compte en ligne.
  • Activer l’authentification multifactorielle (MFA) : L’authentification multifactorielle ajoute une couche supplémentaire de sécurité en demandant aux utilisateurs de fournir une vérification supplémentaire, telle qu’une empreinte digitale ou un code à usage unique, en plus de leur mot de passe.
  • Maintenir les logiciels et les systèmes à jour : La mise à jour régulière des logiciels, des systèmes d’exploitation et des applications permet de se protéger contre les vulnérabilités connues.
  • Sauvegarder les données : Sauvegarder régulièrement les données importantes et les stocker dans un endroit sûr peut s’avérer utile en cas de perte de données ou d’attaque de ransomware.
  • Utiliser des logiciels antivirus et antimalware : L’installation et la mise à jour régulière de logiciels antivirus et antimalware peuvent aider à détecter et à supprimer les programmes malveillants.
  • Être prudent face aux attaques de phishing : Il vaut mieux éviter de cliquer sur des liens suspects ou de télécharger des pièces jointes provenant de sources inconnues, car il peut s’agir de cybercriminels qui tentent d’accéder à votre système ou à vos données.
  • Sécuriser les réseaux Wi-Fi : Utilisez des mots de passe forts pour les réseaux Wi-Fi et envisagez d’utiliser des méthodes de chiffrement telles que WPA2 ou WPA3.
  • Se former et former ses employés : Proposer des programmes de formation et de sensibilisation à la cybersécurité à vos employés pour les aider à comprendre l’importance de l’hygiène informatique et la manière de protéger les données sensibles.
  • Chiffrer les données sensibles : Le chiffrement garantit que vos données sont protégées, à la fois en transit et au repos, en les codant de manière à ce que seule la bonne clé de chiffrement permette d’y accéder.
  • Utiliser des pare-feu : Les pare-feu constituent une barrière entre vos appareils et l’internet, bloquant les accès non autorisés et protégeant vos données.

L’hygiène informatique : checklist en 7 étapes

En matière de sécurité numérique, il est indispensable de disposer d’un ensemble concret d’étapes à suivre.

Vous trouverez ci-dessous une checklist de l’hygiène informatique pour aider les organisations à protéger leurs actifs numériques :

1. Effectuer des mises à jour régulières des logiciels

Les logiciels obsolètes sont la cible privilégiée des cybermenaces. Veillez à ce que tous les logiciels, y compris les systèmes d’exploitation et les applications, soient régulièrement mis à jour.

Envisagez d’utiliser des solutions de sécurité des terminaux (endpoint security) qui détectent et déploient automatiquement les correctifs logiciels.

2. Former les employés

L’erreur humaine reste l’une des plus importantes vulnérabilités en matière de sécurité. Des sessions de formation régulières peuvent aider à reconnaître et à prévenir les cyberattaques potentielles.

La formation de sensibilisation à la sécurité de Proofpoint forme les employés aux dernières menaces et aux meilleures pratiques.

3. Rendre obligatoire l’authentification multifactorielle (MFA)

L’authentification multifactorielle fournit une couche supplémentaire de sécurité, exigeant plus qu’un simple mot de passe pour accéder aux systèmes critiques.

En plus de politiques de mots de passe solides, la mise en œuvre de l’authentification multifactorielle fait partie de la création d’habitudes de cybersécurité solides qui atténuent les menaces courantes.

4. Utiliser une protection contre le phishing

Le phishing et l’ingénierie sociale restent des méthodes courantes utilisées par les cybercriminels. Il est essentiel d’assurer une protection solide contre ces attaques.

Utilisez des outils tels que la solution Email Protection de Proofpoint pour vous protéger contre les emails malveillants et les tentatives de phishing.

5. Mettre en œuvre la segmentation du réseau

En segmentant votre réseau, vous pouvez limiter la propagation des brèches potentielles, en veillant à ce qu’une brèche dans un segment ne mette pas en péril l’ensemble de l’infrastructure.

Vous pouvez y parvenir en adoptant un modèle de confiance zéro, comme la solution de connectivité et de sécurité multicloud de Proofpoint.

6. Planifier des sauvegardes régulières

Sauvegardez régulièrement les données critiques.

Des sauvegardes régulières protègent non seulement contre les pertes de données dues à des cyberattaques, mais aussi contre les défaillances matérielles ou les catastrophes naturelles.

7. Investir dans des audits de sécurité réguliers

Des évaluations périodiques de votre posture de sécurité permettent d’identifier les vulnérabilités potentielles et de les corriger avant qu’elles ne soient exploitées.

Utilisez la solution Threat Response de Proofpoint pour collecter, analyser et répondre automatiquement aux menaces.

Erreurs courantes à éviter en matière d’hygiène informatique

Souvent une situation de négligence et de simple oubli des meilleures pratiques fondamentales, certaines des erreurs d’hygiène informatique les plus courantes comprennent :

  • Mauvaise politique en matière de mots de passe : Outre l’utilisation de mots de passe forts et uniques, les organisations devraient appliquer des politiques de mots de passe qui exigent des changements réguliers et interdisent l’utilisation d’informations faciles à deviner.
  • L’utilisation de logiciels obsolètes ou non pris en charge : Le fait de ne pas mettre à jour les logiciels et les systèmes d’exploitation peut laisser des vulnérabilités que les cybercriminels peuvent exploiter. Mettez régulièrement à jour vos logiciels pour vous assurer que vous disposez des derniers correctifs de sécurité.
  • Visibilité limitée de tous les référentiels de données : Comprendre où sont stockées vos données sensibles et qui y a accès est crucial pour maintenir une bonne hygiène informatique. Mettez en œuvre les meilleures pratiques de protection des données, telles que l’application de labels de sensibilité et de politiques de prévention des pertes de données.
  • Infrastructures de données mal configurées : Veillez à ce que vos infrastructures de données soient correctement configurées pour éviter les accès non autorisés et les violations de données.
  • Un faux sentiment de sécurité : Même avec de bonnes pratiques d’hygiène informatique, il est essentiel de rester vigilant et de se tenir informé des dernières menaces et des meilleures pratiques de sécurité.
  • Absence d’authentification multifactorielle : L’authentification multifactorielle ajoute une couche de sécurité supplémentaire en exigeant une vérification additionnelle, comme un code envoyé sur votre téléphone, en plus de votre mot de passe.

La valeur de l’hygiène informatique dans le paysage numérique interconnecté d’aujourd’hui est inégalée, agissant comme une défense de première ligne contre une myriade de cybermenaces.

L’utilisation de solutions de pointe telles que celles proposées par Proofpoint illustre non seulement un engagement à protéger les données de l’organisation, mais souligne également une approche proactive de la cyber-résilience.